l

Ut wisi enim ad minim veniam, quis laore nostrud exerci tation ulm hedi corper turet suscipit lobortis nisl ut

Recent Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

Image Alt

Comment choisir un appareil auditif ?

choisir, appareil auditif, audition

Comment choisir un appareil auditif ?

La perte auditive s’installe souvent silencieusement dans notre quotidien (sans vouloir faire de jeu de mot). Petit à petit, nous nous rendons compte que les gens autour de nous s’exaspèrent de devoir répéter certains mots en notre présence. Au bout d’un certain moment (souvent lorsque nous sommes face au mur et que c’est vraiment devenu inévitable) nous décidons d’aller consulter un professionnel. Et la nous nous rendons compte que c’est un environnement assez complexe avec toutes sortes de produits à des prix très disparates.

Comment trouver ses repères et être sûr de prendre la bonne décision alors que nous même, nous ne sommes pas sur d’avoir réellement une perte auditive si importante que ca !

Voilà quelques informations que je vais vous partager afin que vous puissiez faire vos débuts vers une réadaptation plus sereine: 

Choisir le moment opportun

Tout d’abord, n’attendez pas que votre perte auditive devienne un fardeau. Malheureusement, une fois qu’une perte se déclare, elle ne fait que s’empirer. Au départ, vous allez avoir des difficultés qu’avec certaines syllabes (les aigus). Vous allez donc confondre ‘dix’ avec ‘six’ ou  ‘soucis’ avec ‘sushi’, dans des milieux plutôt bruyants. Avec le temps, ces difficultés vont se faire de moins en moins rare. Pour compenser, vous allez prendre de mauvaises habitudes comme commencer à dire ‘hein?’ ou lire sur les lèvres de votre interlocuteur, faire semblant de comprendre ou voir même éviter certains événements ou lieux car vous ne vous  y sentez plus à l’aise. Plus vous attendez, plus votre cortex auditif se déshabitue à comprendre la parole dans le bruit et plus la réadaptation sera difficile.

Pour éviter cela, dès que vous avez des doutes sur votre santé auditive. N’hésitez pas à consulter un professionnel. La plupart du temps, les dépistages auditifs sont gratuits chez les audioprothésistes. Ceci n’est pas un guet-apen!

La raison pour laquelle les dépistages sont gratuits est justement pour inciter les gens à faire vérifier leur audition. Aujourd’hui la moyenne est de 7 ans entre le moment ou une personne ressent une gêne et le moment ou elle décide de se faire appareiller, c’est bien évidemment beaucoup trop long!

Vous n’aurez aucune obligation à acheter des appareils auditifs après ce test. Un bon audioprothésiste sait que le processus d’acceptation d’une perte auditive est long et il se placera en tant que pédagogue et attendra que vous soyez prêt pour vous aider. Si au contraire, vous sentez une pression de vente de la part de votre professionnel, prenez tout simplement les informations qu’il a à vous donner et retournez voir un autre professionnel une fois que vous serez prêt.

Choisir le bon professionnel et la bonne clinique

Ne cherchez pas systématiquement les appareils les moins cher mais plutôt le meilleur rapport qualité prix entre les appareils et le professionnel qui vous les vend! Ceci est peut être le conseil le plus important que j’ai à vous donner. 

    1. D’une part, sachez que les audioprothésistes offrent leur appareils pratiquement tous au même prix (à 50 ou 100 $ près en fonction des cliniques et des régions). Ceci est dû au fait que l’audioprothésiste au Québec est régi par un Ordre et nous avons une liste de prix conseillé à respecter. Dans toutes les cliniques, vous aurez 4 gammes de prix (entré de gamme jusqu’au haut de gamme). Attention, ce n’est pas parce qu’un appareil est tout petit qu’il vaut plus cher. Le prix varie en fonction de la technologie du circuit à l’intérieur de l’appareil et non en fonction de sa taille! En général, tous les audioprothésistes sont tenus de proposer l’ensemble des marques existantes (il y a 7 fabricants autorisés au Québec). Cependant sur le terrain, chaque audioprothésiste développe en général une certaine affinité avec 1 ou 2 marques avec laquelle il est plus à l’aise de travailler. Il est en général plus favorable de respecter le choix de l’audioprothésiste car il maitrisera mieux les ajustements et la technologie. Cela sera plus bénéfique pour vous en bout de ligne. 
    2. D’autre part, les appareils auditifs ne sont pas comme des lunettes. Ce n’est pas un objet que vous achetez mais plutôt un package comprenant l’appareil auditif et le service de l’audioprothésiste. Il faut par conséquent être à l’aise avec votre professionnel et surtout lui faire confiance. Un bon appareillage se fait sur le long terme et non en une fois! 

Une fois que vous avez trouvé votre clinique et professionnel idéal, il va falloir faire le choix de vos appareils.

Choisir les bons appareils auditifs

Choisir ses appareils auditifs n’est pas une chose évidente, surtout lorsque c’est la première fois. Tout d’abord il va falloir déterminer si les appareils peuvent être pris en charge par un organisme payeur ou non (RAMQ, CNESST, Anciens Combattants, SAAQ etc..). Pour ce faire, l’audioprothésiste va vous faire passer un dépistage auditif et examiner les résultats. 

Par la suite, en fonction de l’organisme payeur, vous aurez un choix d’appareils divers possible. Le choix se fait en fonction de l’esthétique bien évidemment, mais pas seulement. Il va falloir choisir la gamme de technologie. Pour cela, il faudra évaluer votre environnement sonore, vos habitudes, la composition de votre canal auditif afin d’identifier quel modèle peut être adapté sans occasionner de gênes. 

Il faudra aussi prendre en compte le besoin d’accessoires ou non. Certaines personnes interprètent les accessoires comme des gadgets en plus qu’on essaye de leur vendre. En vérité, ces accessoires, bien qu’ils ne soient pas nécessaires pour tout le monde, peuvent être d’une extrême  utilité et un atout majeur. Par exemple, si vous avez de l’arthrite ou la maladie de Parkinson, il sera intéressant d’avoir recours à un chargeur pour ne pas avoir à changer de piles

Au final, vous serez la seule personne qui pourra décider du modèle et du prix de vos appareils. En revanche, ces appareils peuvent être plus ou moins efficaces pour vous en fonction de votre perte auditive, de la morphologie de votre oreille et de votre canal auditif, et de votre environnement sonore.

Il sera donc judicieux de prendre en note les conseils de votre professionnel. De plus, la plupart du temps, vous avez une période d’essais d’un mois (sans engagement). Utilisez cette période à bon escient pour savoir si c’est vraiment l’appareil qui vous convient et aussi si les conseils de l’audioprothésiste sont judicieux.

Clinique, Auditio, perte auditive, Audioprothésistes

Commentaires

Mots-clés